Allez, il faut se décider…

Depuis que j’ai l’âge de raison, j’ai eu des milliers de décisions à prendre, plus ou moins conséquentes. A 8 ans, j’ai du choisir la couleur des murs pour ma chambre, à 11 ans, quelle activité sportive pratiquer en UNSS*… A 15 ans, le modèle de casque de moto qui irait avec le scooter offert par mes parents le jour de mon anniversaire. A 17 ans, quelles études supérieures pour après le BAC… A 20 ans, dans quelle ville m’installer pour lesdites études… à 23 ans, dans quelle entreprise postuler. A 26, quitter ou rester avec mon compagnon de l’époque… à 29, faire ou pas un enfant… à 36, postuler à une nouvelle mission… Bref, au fil des années, les décisions, j’en ai pris plein !

J’en ai pris certaines sur un coup de tête, d’autres ont été mûrement réfléchies. Chaque fois, je ne me suis pas sentie oppressée, ni par le temps, ni par les autres pour me décider. Et je voyais concrètement les conséquences qui en découlaient et ça se passait souvent comme prévu.

Depuis le début de l’année 2020 et surtout avec cette pandémie de Covid-19, je trouve que le nombre de décisions à prendre a explosé et surtout que je n’ai aucune certitude quant aux conséquences ! Comme si, jusque là, je suivais une sorte de fil conducteur en me fondant sur les expériences d’autrui ou de ce qui se faisait socialement. Au moment où j’écris, je dois me décider sur tellement de choses dont personne n’arrive à mesurer les conséquences ! J’avoue, je suis perdue. 

Avant, quand l’école ouvrait on y mettait nos enfants, sans se poser aucune question. Là, on nous dit que l’école ouvre et que les enfants iront selon le volontariat des parents. On nous dit que les personnes vulnérables doivent continuer le confinement (comprenez entre autres, les personnes souffrant d’une affection longue durée, ce qui est mon cas). Niveau médical, j’entends tout et son contraire… Ce masque-là, je l’achète, même s’il n’est pas homologué ? Quel trajet je fais pour sortir avec les enfants pour éviter la foule ? Dois-je continuer mon entraînement pour le trail de Bourbon ? (bon oui ok, là c’est moins grave).

Je me pose des milliers de questions sur ce qu’il est prudent de faire. Est-il prudent d’aller rendre visite à mes parents, avec mes enfants ? Pourrais-je les serrer dans mes bras ? Dois-je demander à rester en télétravail ?

Finalement ne serait-il pas plus simple de l’attraper, ce satané virus, en priant pour que les incidences sur notre santé soient minimes ? Mais comment le savoir ? Si un vaccin voit le jour, aurais-je envie de me faire vacciner ?

Je n’ai pas de réponse à toutes mes questions, et le confinement semble exacerber les pensées qui tournent en boucle.

Voilà, je crois, (oui, j’avais encore des doutes) que j’ai définitivement basculé du côté obscur de la force, des adultes responsables.

« Il arrive un jour dans la vie où tu dois décider dans quel train tu veux monter, et une fois que tu as décidé, tu ne dois pas te demander ce qui se serait passé si tu en avais pris un autre. »

Kilian Jornet
Courir ou mourir

*Union Nationale pour le Sport Scolaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :