On ne confine pas le temps…

Trois semaines, trois semaines que je ne suis pas sortie de chez moi… Vous l’avez deviné, je vais vous parler de confinement. Oui je sais, je ne suis ni la première ni la dernière en ce moment. Je souhaitais vous partager les différentes phases qui se sont succédées dans mon esprit.

Optimiser son temps

Les premiers jours, je vous en parlais ici, je culpabilisais de ne pas être au boulot et de laisser mes collègues tout gérer sans moi. J’essayais comme je pouvais de traiter des trucs à distance sans les outils nécessaires. Au bout de quelques jours, pour une raison purement technique, je n’avais même plus accès à mes mails pro. C’est là que je me suis dit que ce serait une bonne raison pour décrocher réellement. Je me suis donc attelée à faire l’école à la maison pour mes deux de 6 et 8 ans. Mon côté un peu trop organisé a pris le dessus et je leur ai fait un emploi du temps avec enchaînement de matières fournies par les maîtresses. Je me disais qu’il fallait garder le plus de cadre possible. Alors le temps était chronométré…

Les enfants étaient très motivés au début, puis de jour en jour et peut-être parce qu’en vrai, je ne suis pas enseignante et qu’à la maison c’est pas comme l’école, ils ont commencé à montrer des signes de démotivation, voire de stress. Moi-même, je m’étais rempli mon agenda avec des missions personnelles, en plus des devoirs avec les enfants… Comme si chaque minute de ce confinement devait être optimisée.

Manquer de temps

J’ai même eu pendant 24 heures des vertiges et une fatigue intense (le comble en restant chez soi). Mon corps (et sûrement ma tête) était en train de crier STOP ! J’ai fait une sorte de « burn-out » chez moi !

Profiter de son temps

J’ai pris conscience que s’il y avait bien un moment où je pouvais vivre à mon rythme, c’était maintenant. Alors finis les horaires, aussi  bien pour les enfants, que pour moi. Qu’il n’y aurait pas de préjudice si les devoirs n’étaient pas faits de 8h à 11h30 le matin et avant 16h l’après-midi. Que si on était fatigué on pouvait faire une sieste. Si on voulait regarder un film après le déjeuner on pouvait se le permettre, si les enfants voulaient veiller un peu le soir, c’était possible aussi.

Et là franchement, profiter du confinement prend tout sons sens. Je peux lire des bouquins tranquillement pendant que les enfants font du trampoline. Je peux faire des séances de méditation ou de yoga au moment où j’en ressens le besoin. Ecouter des podcasts de développement personnel, sur la culture ou même de philosophie !

J’éprouve une immense gratitude d’être confinée avec mon homme et mes enfants et que tout se passe très bien. De rares prises de bec viennent animer le tout, mais cessent vite. L’atmosphère est 10 fois plus pesante quand on est obligé de rester tous ensemble, de mauvaise humeur. On a le réflexe de penser qu’il vaut mieux qu’on se parle positivement, car il y a très peu d’échappatoire en ce moment si on se fait la gueule.  Une bonne pratique à garder pour après, tiens ;-).

J’éprouve une immense gratitude d’avoir une maison avec un jardin et de pouvoir m’aérer sans sortir de chez moi. Mes « salutations au soleil » du matin se font vraiment au soleil et ça c’est magique !

Bien sûr je suis frustrée de ne pas pouvoir aller faire du sport en pleine nature, d’aller voir ou de recevoir mes parents, de faire la fête avec mes copines, mais je sais que tout ça est temporaire. Bientôt nous pourrons refaire tout ça et nous nous rendrons tous compte, je l’espère, de la valeur de ces moments.

En attendant je savoure les moments en famille… et seule aussi (vive le casque anti-bruit !) et me mets à rêver d’une vie plus lente et moins remplie, pour quand tout ça sera fini.

Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée.

Confucius

Un commentaire sur “On ne confine pas le temps…

Ajouter un commentaire

  1. Je suis le même chemin que toi, je suis en train de lâcher les opinions sur tout, ça, c’est pas facile et d’accepter que les journées ne se déroulent pas comme je l’avais prévu même quand j’ai du temps pour moi. Il me manque juste un jardin ^^

    J'aime

Répondre à isabelledmup Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :