Ici et maintenant

Depuis la rentrée, je ne sais plus où donner de la tête. Le matin, j’arrive au travail sans avoir aucun souvenir du trajet, tellement mon esprit peut être occupé par mille choses à la fois. C’était déjà le cas l’année dernière, à la même période, et je vous en parlais ici. Mais cette année, cette sensation est décuplée par le fait que j’ai démarré un nouveau poste. Qui dit nouveau poste, dit nouvelles responsabilités, nouvelles informations à ingurgiter, nouveau rythme à trouver. Même si je suis quelqu’un d’organisé à la base, j’avoue me sentir dépassée par moments.

Ce poste, je l’ai voulu, il faut donc que je fasse en sorte que tout se passe au mieux dès le début. Ce qui fait que, parfois, je déplace le curseur au détriment d’autres activités. Alors si je ne peux aller à la salle de sport qu’une fois par semaine au lieu de deux ou trois, qu’à cela ne tienne ! Je me dis que ça permettra à mon corps de se reposer un peu. J’ai pu participer à des compétitions de course à pieds les deux derniers week-ends. Une autre est prévue samedi prochain. Même si j’en avais très envie je vais renoncer je crois. (En plus, je n’ai pas pu m’entraîner comme je voulais…)

Finalement, ma résolution 2018 de m’orienter vers un minimalisme matériel (je vous en parlais ici) va certainement s’étendre aussi aux activités.

Quelles conséquences finalement ? Sélectionner la façon dont on emploie son temps permet d’avoir des instants de plus grande qualité. L’idée c’est de faire en sorte que chaque moment que je choisis, soit vécu en pleine conscience. Quand je suis avec mes enfants, je ne pense pas à mon travail. Quand je suis au bureau, je ne pense pas à ce que je dois faire comme corvée en rentrant . Quand je fais du sport, je sais que j’ai accordé du temps à ma famille et que je n’ai pas à culpabiliser de faire quelque chose pour moi seule. Quand je déjeune avec des amis, je peux pleinement me concentrer sur les échanges que nous avons.

Renoncer à tout plein de trucs et se consacrer à ce qu’on a choisi, est beaucoup plus épanouissant que de tenter de tout faire à la va-vite en étant déjà sur la tâche d’après. Même pour mes enfants, je me dis qu’il faut leur laisser un peu le temps de s’ennuyer. Rentrée oblige, on a voulu les inscrire à tout plein d’activités. Finalement, nous avons décidé qu’ils se limiteraient à un sport par semaine (ils ont 5 et 7 ans). Ils ne nous en voudront pas, je pense (enfin j’espère), et ça limite aussi notre stress à nous, de devoir les amener partout.

« Le présent est le seul instant qui puisse être vécu »

Thich Nhat Hanh

Bon, un peu tard pour parler de résolutions, mais vivre le moment présent et dire « bye bye » à cette foutue charge mentale est mon nouveau défi !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :