Cherchez l’erreur…

Si vous êtes un tant soit peu connecté ou que vous avez la télé, ou finalement que vous regardez autour de vous, comme moi vous constaterez qu’il y a quelque chose qui nous entoure et qui n’a pourtant parfois rien à faire là…

Allez, regardez et vous verrez !

Les déchets plastiques ! Et peut-être trouvez-vous cela horrible ! Vous l’avez vu aux infos le 7e continent de plastique ?

Alors on fait quoi finalement ? On attend que les différents gouvernements ou collectivités interdisent les sacs plastiques, les coton-tige, les gobelets jetables, les pailles ? Il est vrai qu’ici et là, certains commencent à prendre des mesures. Pailles en plastique interdites à Paris dès la rentrée de septembre, certains produits à usage unique interdits dans l’Union européenne à partir de 2020… c’est bien tout ça, mais bon, d’ici là, on fait quoi ? Je ne sais pas vous mais, moi, je déteste attendre des autres des actions que je pourrais faire tout de suite. Et je pars du postulat que ce qui ne s’achète pas ne se vend pas. Et ne risque donc pas de se retrouver dans la gueule d’une tortue marine… Alors finalement pour tenter de réduire la masse de déchets qui nous entoure, j’ai déjà mis en place quelques actions simples :

  • plus aucun achat de produits à usage unique (exception faite du PQ, pas encore trouvé de solution satisfaisante de ce côté-là.) Oui oui même pour les protections périodiques ou les mouchoirs (je vous en parlais ici)
  • j’ai toujours dans mon sac, le kit de survie du « zéro déchet » : une gourde en inox, des couverts, un bol isotherme et une serviette de table en tissu.
  • j’achète le plus possible en vrac ; même les grandes surfaces s’y mettent par chez moi (La Réunion)
  • je privilégie les restaurants où on peut amener ses contenants pour les plats à emporter. Pour ceux qui habitent dans le nord de l’île, j’ai récemment découvert Veggie Colors. Je vous le conseille.

Bref il existe beaucoup d’astuces pour ne plus utiliser tout ce plastique. Passée la première hésitation, j’ai pris le réflexe de refuser les sacs quand j’achète un truc, de refuser les pailles quand je bois un verre (bon pas toujours j’avoue), de demander à être servie dans un verre et pas dans un gobelet jetable quand je prends une orange pressée avec mes collègues au restau d’entreprise… Et tant pis si je passe pour une chieuse (P. si tu me lis ;))

« Mieux vaut prendre le changement par la main, avant qu’il ne nous prenne à la gorge. »

Winston Churchill

Alors même si beaucoup de gens ne voient pas l’intérêt de prendre ce problème à bras-le- corps, voire même s’en contrefichent (je vous en parlais ici), je me dis qu’à ma petite échelle, je tente d’enrayer la machine et suis ravie quand mes proches le font aussi. D’ailleurs, les amis, qui me suit pour une petite session de plogging* ? (L. su tu me lis, on s’organise ça très vite ?)

*Action de faire son jogging en ramassant des déchets.

4 commentaires sur “Cherchez l’erreur…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :