Le temps passe passe passe…et beaucoup de choses ont changé !

Qui aurait pu s’imaginer qu’le temps s’rait si vite écoulé ? Vous reconnaissez ? Quoi ? Vous ne reconnaissez pas le Bilan des Neg’Marron ? En ce moment, ce sentiment tourne en boucle dans ma tête. Un ensemble d’événements me fait penser à ce temps qui passe.

Le début, c’est quand je suis allée voir Les Insus en concert. Pas vraiment de ma génération, plus de celle de mon père en réalité. Même s’ils envoient sur scène, on ne peut pas nier qu’ils ont « vieilli »… Alors forcément si ça leur arrive à eux, ça nous arrive aussi à nous.

Samedi, j’ai revu des amis de lycée. Si physiquement, ils n’ont pas réellement changé, ils sont tous arrivés avec  enfants sous le bras, comme moi d’ailleurs. Et forcément on a évoqué quelques souvenirs d’il y a 20 ans. Et la formule consacrée résonne en moi : ça nous rajeunit pas…

Aujourd’hui, un ami de l’école primaire a repris par hasard contact avec moi, oui oui on parle bien d’un ami d’il y a 30 ans ! (O si tu me lis 😉 ) Quand je regarde le chemin parcouru, j’en ai le vertige.

Pourtant des signaux auraient dû m’alerter : Le Roi Lion a des gosses ; dans CARS 3, il est question de conflits de générations (allez je spoile : Flash McQueen prend sa retraite) ; Sangoku de Dragon Ball, doit être arrière-grand-père à l’heure qu’il est ; quand j’ai dit à mes collègues que j’allais voir le concert de IAM, une « vingtenaire » m’a demandé qui c’est… je touche le fond…

Un peu déprimant tout ça ? De prime abord, oui.

Mais finalement, ce que je vis actuellement est aussi palpitant, il me reste encore tellement de choses à faire, à apprendre, à VIVRE ! Et d’ailleurs merci au groupe IAM qui n’a pas pris une ride et qui prouve que l’âge c’est dans la tête. Akhenaton et Shurik’n peuvent défier qui ils veulent à mon cours de squat ! Les gars assurent sur scène, comme c’est pas permis.

Alors voilà, je me rapproche peut-être des 40 ans, mais je savoure ma chance d’avoir vécu tout ça (tout le monde ne l’a pas, cette chance !) et d’avoir encore toute la vie devant moi, avec le recul nécessaire pour savoir ce que je veux vraiment et ce que je ne veux plus.

Celui dont l’âme est heureuse ne ressent pas le poids des ans.

Platon

Je me lance des défis, je commence le piano, je m’entraîne pour courir un marathon…Vous l’aurez compris, je ne vieillis pas, je mûris 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :