Je suis diab’athlétique !

Demain, 14 novembre, c’est la journée mondiale de lutte contre le diabète ! Vu que c’est un lundi, c’est plutôt ce week-end qu’ont eu lieu les diverses manifestations autour du thème. J’ai choisi de participer à la course chronométrée appelée Diab’Athlétique organisée par le CALSUD (Club d’Athlétisme Loisirs Santé du Sud). Je l’avais déjà faite l’année dernière. Et sportivement, en plus de la bonne cause, je trouvais intéressant de la refaire pour voir l’évolution.

Début de la course 7h00 du matin sur St Pierre. C’est au Sud de l’île de La Réunion. Vu que j’habite La Possession, au Nord-Ouest, je devais me lever tôt (pour un dimanche). Réveil à 04h55. Finalement, pas si difficile que ça, la motivation étant au rendez-vous. Petit-déjeuner au saut du lit. Alors, d’après les pros du running, on doit manger minimum 3 heures avant une épreuve (je vous laisse faire le calcul). Sur ce coup-là, j’ai pas assuré. 05h30, je récupère ma première copine de course, 6h00 la seconde, 6h30 on est sur le site et on peut commencer à s’échauffer. Moins de monde qu’à Odyssea la semaine dernière, mais pas mal de courageux quand même : 400 coureurs étaient attendus !

On a le temps de s’échauffer, de se prendre en photo, on a amené notre bonne humeur avec nous :

wp-1479041962931.jpg

Juste avant le départ, les organisateurs nous invitent à faire une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre dernier. Minute très bien respectée, je suis confortée dans l’idée que les sportifs sont en général des personnes avec des valeurs.

07h00, le départ est lancé ! Musique à fond dans les oreilles, je mets deux bonnes minutes à percuter que ce n’est pas ma playlist de running qui s’est lancée mais la playlist « ambiance lounge » de spotify ! Ce qui explique mon rythme de départ un peu trop « tranquillou ». J’arrive à changer en courant et là je commence à accélérer…pour finalement ralentir de nouveau.

La faute à : pas d’entraînement cette semaine, le soleil de plomb (vive l’été sous les tropiques), le corps en pleine digestion (pourquoi je me suis pas levée à 4h00 pour manger ?!), le chemin caillouteux et escarpé (J’avais le souvenir que c’était plat !). L’objectif n’était plus de battre mon record mais de finir les 12 kilomètres… Je n’ai ni regardé la vitesse ni la distance, en fait je n’ai pas du tout regardé ma montre, je regardais le paysage : le littoral de Saint-Pierre est juste à couper le souffle ! J’avoue, parfois je marche quand il y a trop de cailloux ou trop de dénivelé.

Finalement, je vois le bout : sur le dernier kilomètre, les gens m’encouragent sur le bord de la route : « allez c’est la fin » ! Enfin, il reste encore un kilomètre, ma playlist est terminée et ça enchaîne sur du James Blunt…Flûte alors, j’ai couru plus de 70 minutes déjà ?! Quel soulagement quand je passe la ligne d’arrivée ! En plus, on a une médaille (j’adore les courses avec médaille pour les finishers), j’ai le sentiment d’avoir accompli un exploit !

Par rapport à l’année dernière, j’ai amélioré mon temps de 2 minutes. Même si c’est pas fameux, je suis emplie de fierté d’avoir fini et surtout de m’être inscrite ! Une fois remise je fais un petit tour des stands. Les coureurs et marcheurs peuvent se faire dépister. J’ai  bien évidemment fait moi-même ma glycémie : 1.52g/l ! Pour une fois, j’ai super bien géré ! Loin de moi les 4g/l que j’avais eus pour la course à Saint Leu !

Vivement la prochaine course !

3 commentaires sur “Je suis diab’athlétique !

Ajouter un commentaire

  1. C’est super ! Bravo Sablotine 🙂
    Tu ne peux pas savoir ce que c’est rassurant de lire ton article 🙂 Maman d’un petit gars DID depuis 3 ans, je me pose énormément de questions sur son avenir 🙂 mais j’essaye d’être la plus positive possible pour l’entraîner vers le haut 🙂
    Belle course en tout cas et vivement l’année prochaine alors 🙂
    Belle journée 🙂
    #mamandesignerdunenfantdiabetique

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire. Je te souhaite beaucoup de courage pour gérer pour ton fils. Mais j’ai beaucoup d’espoir aussi pour les diabétiques de son âge. Les progrès dans les traitements vont très vite. Et déjà aujourd’hui on peut vivre (presque) comme tout le monde.
      A bientôt.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :