Aujourd’hui je n’ai tué personne…ou presque.

J’ai commencé à me poser des questions sur l’alimentation il y a seulement deux ans. Soit relativement tard, vu que je vais bientôt avoir 35 ans. Avant cette époque, je n’avais qu’une vision parcellaire de ce qu’on pouvait ingurgiter… Quand un « produit » se présentait dans mon assiette, son origine m’importait peu. J’avais bien quelques blocages psychologiques du type : « je ne mange pas de lapin, ni d’agneau ni de veau, parce que c’est trop mignon… » Ma réflexion n’allait pas plus loin que ça.

Puis j’ai eu mes enfants. Mon premier, né prématuré, n’a pu être allaité (avec le recul, je sais que j’ai abandonné trop vite l’allaitement, parce que pas soutenue du tout). Il a donc « bénéficié » du lait de vache. Très vite, on se rend compte qu’il est intolérant, on lui donne donc un lait spécial médicalisé. Mon sentiment à ce moment est de penser : le pauvre, ce sera dur pour lui de ne pas manger de yaourt, de fromage et tous ces produits laitiers ! Avec l’âge ça passe…Et le problème est oublié.

Il resurgit deux ans plus tard, à la naissance de mon second. Gros problème de reflux, alors que lui pourtant, est allaité. Je m’aperçois que lorsque moi, je mange des produits laitiers, lui se sent mal ! Alors j’arrête complètement et ça s’arrange. A partir de là, j’ai lu des centaines de forums, d’articles sur le Net et découvre que les produits laitiers ne sont finalement pas « nos amis pour la vie ». Je décide de m’en passer, avec difficulté. Non pas parce que j’aime ça, mais parce que le lait est partout ! Dans presque tous les plats cuisinés, il est là. Moi-même au niveau de ma santé, je trouve que je vais mieux, que j’équilibre mon diabète plus facilement. Peut-être est-ce psychologique ? En tout cas, aujourd’hui, je déguste avec bonheur mes « laits » végétaux et mes fils aussi. Mon aîné, qui était sujet constamment aux rhinites et autres rhumes, l’est rarement aujourd’hui. Bref vous l’aurez compris, le lait de vache pour moi, c’est fini.

Mais en étudiant tout ça, j’ai mis un doigt dans l’engrenage et m’intéresse aux autres aliments. De plus en plus de parutions remettent en cause le régime alimentaire des pays occidentaux. Les nutritionnistes conseillent de limiter la viande à une ou deux fois par semaine. Certaines viandes seraient cancérigènes.

Autre critère qui me tient à cœur, celui de l’environnement. L’élevage bovin, pour ne citer que celui-là, est une source de pollution immense ! Diminuer ma consommation carnée s’impose peu à peu à moi. Cela ne fait du bien ni à moi ni à la planète !

Voilà : une consommation plus raisonnée de la viande et je serai en bonne santé, et la planète sera moins abîmée et donc les hommes qui vivent dessus, aussi. Tout bénef cette histoire, elle est où ma médaille de bonne citoyenne ?

J’avais juste zappé un petit détail. Et l’animal alors ? Pourquoi mon chat, qui vit une vie de pacha au demeurant, aurait le droit d’être bien traité ? Alors que la vache qui « donne son lait » (en vrai on l’insémine artificiellement pour l’engrosser puis lui voler son veau pour en faire de la blanquette) n’a pas tous ces égards ? Pourquoi le cochon doit-il « vivre » confiné dans un espace trop petit pour qu’il puisse se retourner ? Pourquoi la poule pondeuse doit-elle rester dans une cage, sans accès à  la lumière du jour ?

Pour le business ! Parce que si on a un salaire c’est bien pour s’acheter, notre brique de lait, notre côtelette et nos œufs de poules élevées en batterie ! Parce que l’aliment est aujourd’hui un produit dont on ignore l’origine et les conditions de production ! Est-ce parce que nous sommes sans cœur ? Je ne le pense pas, c’est juste parce que le système fait en sorte qu’on ne se pose pas la question.

« La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de la manière dont elle traite les animaux. » 

Gandhi

Oups, je me la suis posée cette question. Et du coup j’arrête la viande et évite au maximum tous les produits animaux. Non pas parce que ça me serait néfaste physiquement, mais bien parce que je ne veux plus cautionner cette souffrance animale ! Nous sommes au 21ème siècle et il est tout à fait possible aujourd’hui d’avoir une alimentation équilibrée sans toute cette cruauté envers l’animal, que l’industrie nous cache à coups de spots publicitaires. Parce que pour faire le lien entre un « Croustibat » et un poisson, ou un « Knacki Ball » et un cochon, il faut avoir une sacrée imagination.

Au-delà de ce qu’on mange, il est aussi possible de se vautrer dans des canapés en tissu (en plus, dans ceux en cuir, tu finis toujours par mettre un tissu dessus parce que ça colle), de passer des bonnes nuits avec des oreillers synthétiques (sans avoir plumé une pauvre oie), de se maquiller avec des produits non testés sur les animaux (pour se faire belle, il n’est pas nécessaire de rendre un lapin aveugle !), de se coiffer avec des brosses qui ne sont pas en poils de sanglier. Bref, les progrès techniques et scientifiques font qu’aujourd’hui, des alternatives existent.

Je ne juge ni les générations précédentes ni mes congénères qui n’en ont pas encore pris conscience. Il y a peu, une fête, pour moi, n’était pas digne de ce nom sans ses toasts de foie gras. Nous n’avons pas conscience du mal que nous faisons, alors ouvrons les yeux  et osons l’arrêt de la consommation de viande par tradition ou habitude. Arrêtons de consommer sans réfléchir et assumons nos choix !

Je rêve que mes arrières-petits-enfants disent à la fin de ce siècle : « Tu sais ? Dans les années 2000, certains mangeaient des animaux, c’est fou non ?! Beurk ! »

Mes lectures :

  • Antispéciste, Aymeric Caron
  • Changez d’alimentation, Henri Joyeux
  • Lait de vache : blancheur trompeuse, Anne Laroche de Rosa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :