A qui profite le crime ?

Diabétique de type 1 depuis une décennie, j’ai eu « la chance » d’expérimenter plusieurs traitements. J’ai commencé par les injections fixes à l’aide des stylos auto-piqueurs. J’avais les mêmes doses pour tous les repas, j’étais donc contrainte de manger tout le temps à peu près la même chose.

Cette « merveilleuse période » a duré un peu plus de deux ans. Les sempiternelles remarques du style, « ah ben ça tu y as pas droit », « tu ne devrais pas manger ça, c’est pas bon pour ce que tu as », dès que j’osais lorgner sur un dessert autre qu’un malheureux yaourt nature ! J’en pouvais plus.

Puis arriva l’ère bénie de l’insulinothérapie fonctionnelle (l’IF de son petit nom). Après un petit stage à l’hôpital, je suis ressortie de là avec la « clé » de mon nouveau bien-être : le calcul de glucides. Ma vie en a été transformée : je pouvais, moi aussi, ingurgiter des glaces à n’importe quelle heure. Du moment que je savais estimer les grammes de glucides dans ladite glace et injecter la dose d’insuline correspondante. Bénéfice supplémentaire des diabétiques pratiquant l’IF, tu deviens un as du calcul mental ! Additions et produits en croix n’ont plus de secret pour toi.

Mais ça c’était avant !

Aujourd’hui, j’ai une pompe à insuline ! Une fois les débits paramétrés, je ne calcule plus rien du tout ! Enfin, si, les glucides, mais c’est juste des additions, ça c’est facile :-D.

La pompe c’est la Rolls des traitements pour les diabétiques de type 1 ! Finies les mutli-injections ! Tu ne te troues la peau qu’une fois tous les trois jours, au lieu de 4 fois minimum par jour avec les stylos. The Dream !

Récemment, j’ai eu le dernier modèle de la marque que j’utilise. La Minimed 640G. Lorsque tu la reçois, t’as juste l’impression qu’on te fait cadeau de l’Iphone 7 en regardant la boîte.

Justement, j’ai été choquée par le packaging de la bestiole. On est bien sur un traitement médical, mais l’emballage te fait douter ! L’expérience client lors de l’ouverture de la boîte a été pensée dans les moindres détails.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne peux que me demander si le budget colossal qui a du être attribué aux équipes marketing, n’aurait pas été plus utile auprès des chercheurs du traitement ? Concrètement la pompe à insuline se présente comme le dernier objet connecté à la mode !

C’est là que je prends conscience que peut-être ces grands fournisseurs de technologie médicale ont dû réaliser un calcul de rentabilité sur notre dos, sur MON dos. Ces grands groupes ont tout intérêt à me garder malade, et donc sous traitement plutôt que de trouver le vrai remède qui les ferait me perdre comme cliente patiente.

Puis-je leur en vouloir ? Je suis, en tant que diabétique, la cliente de rêve : potentiellement fidèle jusqu’à la mort ; de plus étant française, je ne discute pas des prix, je paie tout avec ma carte  magique Vitale… Alors que, s’ils me guérissent, je rapporterai beaucoup moins.

Ce qui est bien, c’est que les techniques de soin sont quand même efficaces. Ils ont bien intégré qu’il faut que je vive le plus longtemps possible (ça c’est cool !) pour rester rentable.

Le test de la fameuse pompe fera l’objet d’un autre article. Car même si je me sens le maillon d’un système odieusement capitaliste, qui me dit qu’il y aurait eu toutes ces innovations sans l’appât du gain ?

Je peux d’ores et déjà dire que c’est un bijou de technologie et ma soif de nouveauté dans ce domaine est étanchée pour quelque temps…

 

 

 

 

5 commentaires sur “A qui profite le crime ?

Ajouter un commentaire

  1. Je ne connais pas bien ce domaine mais je crois que les actionnaires de ces grands groupe sont effectivement à la recherche de rentabilité et que  » C est comme ça que ça fonctionne »
    Mais il faut de tout: des ingénieurs innovant pour inventer les nouveaux traitements…mais aussi des businessmen pour les financer…

    Aimé par 1 personne

  2. Les stylos, une superbe ressource pour les laboratoires. La prochaine « révolution » s’appellera Omnipod. Actuellement, une pompe à insuline classique représente :
    – Un cathéter
    – Une canule
    – Une tubulure
    – De l’insuline

    Avec l’Omnipod, restera l’insuline. Le reste sera (est) apparemment intégré à l’ensemble.

    Quoi qu’il en soit, suivre les améliorations est rassurant en un sens du terme. La pompe à insuline permet tout de même de souffler dans la gestion au quotidien. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je connais Omnipod, enfin pour avoir vu sur Internet. Certes révolutionnaire je me dis qu’au quotidien ça peut gêner. Pour le sport style Pilates ou yoga avec posture collée au sol, à voir si le fait ne pas l’enlever du tout est un problème… Mais je prends tout ce qui peut me simplifier la vie c’est sûr.

      Aimé par 1 personne

      1. Je demande également à essayer. Je l’évoque pour l’avoir vu il y a quelques jours. L’absence de tubulure et la chasse « automatique » des bulles d’air de l’insuline sont probablement les apports les plus intéressants. 🙂

        En un mot, tout de même : vive la pompe à insuline. 😀

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :