T’es pas en sucre quand même ! Ben si…

Cela fait maintenant 11 ans que tu partages ma vie. On ne peut pas dire que ça été tout de suite l’amour fou. D’ailleurs, ce n’est toujours pas le cas maintenant… On va dire que c’est un mariage de raison. Je sais que tu ne me quitteras jamais, même si moi, je rêve de cette rupture. Tu ne m’as pas apporté que des mauvaises choses. Au contraire, grâce à toi, j’ai même rencontré des gens passionnants que je n’aurais jamais pu rencontrer dans un autre contexte. Grâce à toi, j’ai eu à m’imposer une régularité de vie et à être à l’écoute de mes sensations. Des pratiques qui m’étaient totalement étrangères jusqu’alors.

Et oui mon fidèle compagnon, toi mon diabète de type 1, que j’ai appris à maîtriser tant bien que mal ! Tu m’en as fait voir de toutes les couleurs depuis ces 11 dernières années ! Parfois j’ai baissé les bras en faisant comme si tu n’existais pas. Privilège de ceux qui souffrent d’une maladie invisible et indolore (du moins au début), on peut t’ignorer quelque temps. Mais tes conséquences sournoises ne peuvent laisser indifférent bien longtemps. L’amour rend aveugle, le diabète aussi ! La peur de perdre la vue, ou encore d’être amputée me remet vite les idées en place ! Il semblerait que je n’aie d’autre choix que de composer avec toi, alors je me retrousse les manches et j’y vais.

Grâce à une équipe médicale au top, un compagnon sensationnel et une association de patients extraordinaire (Association Française des Femmes Diabétiques) j’ai même pu mener à bien deux grossesses et être aujourd’hui, l’heureuse maman de deux garçons en pleine santé (je touche du bois).

20160703_214843.jpg

En me livrant ici, je veux montrer qu’être diabétique ne m’interdit pas d’aspirer à une vie « normale ». Finalement, c’est juste un être un peu plus attentif à soi-même qu’une personne bien portante. Etre diabétique m’a donné la volonté de me dépasser ! Aujourd’hui je cours régulièrement des 10 km, ma pompe à insuline dans la poche. Activité que je n’aurais peut-être pas faite si je n’étais pas « malade »…

Etre diabétique m’oblige à être complètement aux commandes de mon traitement. Comme dit ma diabétologue, c’est moi qui dois adapter les doses d’insuline, il n’y a pas de schéma standard.

Etre diabétique m’a fait m’interroger sur le pourquoi. Pourquoi moi ? Qu’est-ce que je n’aurais pas du faire étant plus jeune ? Grâce  à toi, cher diabète, je me pose des questions quant à mon alimentation. Est-ce que le régime alimentaire des pays développés est sain ? Ne consommons-nous pas trop de produits d’origine animale ? De viande ? De lait ? Mes différentes lectures m’amènent aujourd’hui à m’orienter vers une alimentation végétarienne, voire végétalienne (je n’y suis pas encore, mais ça reste un objectif à moyen terme).

Je tenterai de développer tous ces sujets sur mon blog et espère recueillir vos avis au fil des articles.

5 commentaires sur “T’es pas en sucre quand même ! Ben si…

Ajouter un commentaire

  1. Témoignage vraiment intéressant où la fin m’invite vraiment réagir. Une personne diabétique n’est pas responsable. Il faut faire avec. Inutile de se penser seul(e) : (Heureusement, le diabète ne cesse d’être traitée avec plus de précisions à cause du nombre important de patients …) il faut, hélas, faire avec.

    Bon courage ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :